Fetichisme

Qu’est-ce que le fétichisme ?

Le fétichisme est tantôt perçu comme un trouble, tantôt reconnu comme un goût particulier. Et bien que les avis restent partagés, beaucoup y trouvent du plaisir et s’épanouissent sur le plan sexuel grâce à cette pratique. De quoi s’agit-il vraiment ?

Le fétichisme, c’est quoi ?

Le fétichisme, faisant partie de la famille des paraphilies, est considéré comme une attirance importante pour un objet par les profanes. Le même terme prend une tout autre envergure en sexologie et surtout auprès des inconditionnels.

Fétichisme
Le fétichiste éprouve de l’excitation uniquement en présence de l’objet de son obsession

Ainsi, un fétichiste est une personne dont l’excitation sexuelle est provoquée par un objet, une matière ou même une partie du corps. Autrement dit, l’individu n’arrive à ressentir du plaisir au cours des rapports intimes et à s’épanouir qu’en présence de son « objet fétiche ».

Il est par ailleurs à noter que le fait de trouver certains objets et parties du corps particulièrement excitants ne fait pas de vous un fétichiste dans le cas où vous pouvoir avoir du plaisir sans eux.

Comment se traduit le fétichisme ?

Un fétichiste a besoin de regarder ou de toucher l’objet qui l’excite pour être sexuellement épanoui. Il est presque impossible de lister tous les exemples de fétichistes étant donné leur grand nombre, mais nous pouvons les catégoriser.

Il existe les fétichistes attirés par les accessoires comme les gants, les talons hauts, les sous-vêtements ou encore les chaussettes. D’autres s’intéressent plus aux parties du corps tels que les pieds, les mains, les fesses ou encore la poitrine. Enfin, certaines ont une préférence pour les matières comme le latex, le cuir ou encore la soie.   

Les spécialistes ont par ailleurs attribué un nom aux aficionados, en fonction de la source de l’excitation : 

  • La doraphilie : le cuir et le latex ;
  • La podophilie : les pieds ;
  • L’altocalciphilie : les chaussures à talons hauts ;
  • Le rétifisme : les chaussures en général ;
  • La trichophile : les poils.

Quels sont les impacts du fétichisme ?

Il est certain que le fétichisme a des répercussions sur plusieurs domaines de la vie du fétichiste. Il risque de souffrir grandement et de se sentir rejeté dans le cas où son partenaire ne parvient pas à accepter son état. Cela pourrait même affecter sa relation conjugale sur le long terme.

Par ailleurs, cette obsession risque aussi d’affecter sa vie intime, sociale ou encore professionnelle. Il pourrait aussi se faire écarter par la société, rejeter ou même harceler. Il est possible que cette situation conduise à une grande dépression.  

Ce sont les raisons pour lesquelles le fétichiste a souvent tendance à cacher sa vraie nature. Il décide alors de s’isoler. Or, cette situation ne fait qu’empirer son état.

Existe-t-il un traitement pour en venir à bout ?

Voici les indices qui doivent alarmer un fétichiste :

  • La qualité de vie se dégrade ;
  • Le partenaire refuse de coopérer dans les pratiques considérées comme indispensables par le fétichiste ;
  • Le contact ou la vue d’objet fétiche est plus important que les rapports sexuels.

Il est recommandé de voir un spécialiste comme un sexologue si un ou plusieurs de ces symptômes vous concernent. Il dispose des compétences nécessaires pour vous aider à vous désintéresser de l’objet de votre obsession. Un diagnostic est effectué pour déterminer les causes du trouble afin de trouver les solutions adéquates. Le professionnel vous apprend également à voir la vie d’une autre manière afin d’éliminer toute source d’anxiété. 

Le fétichisme peut toucher n’importe qui, mais l’essentiel est de savoir s’arrêter quand la pratique devient nocive. Nous vous  invitons, dans tous les cas, à vous inscrire sur les meilleurs sites de rencontre fétichiste si vous souhaitez vous épanouir pleinement en acceptant votre état.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *